Malfray

Charles Malfray "Le Silence"

Charles Malfray
“Le Silence”

“L’architecture dans la sculpture, autrement dit l’essentiel, autrement dit, ce qui seul compte dans la sculpture. L’architecture proprement dite, veut dire l’essentiel de la chose. Dans une construction, c’est la force de la construction, la partie constructive et logique des forces qui construit l’édifice. Tout le reste n’est rien, non seulement ce reste n’est rien, mais il est néfaste et empêche et alourdit et cache et rapetisse l’œuvre même. L’ornementation des formes (en architecture, en sculpture ou en tout autre art) voile la plupart du temps une mauvaise construction, un faux plan en sculpture, etc…

Il faut beaucoup de courage et de force pour accepter la construction du plan sans l’ornement. Il faut une plus grande force encore, peut-être pour définir exactement ce plan et l’orner sans le détruire.”

Notes sur la sculpture, 4 octobre 1926

 

“La sculpture, pas plus que la peinture, n’a pour but de “représenter” la nature. Au contraire, la nature n’est qu’un “prétexte” et un moyen pour manifester son “moi”. L’art est et doit être “création” pur du cerveau et du cœur.”

Notes (suite sur la sculpture), mai 1926

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *